Blockchain et IA : amis ou ennemis de la vie privée ? | par Gokhan Polat ☀️ | DataBulls | Février 2024

0


J’ai rencontré Punit pour la première fois au Monde de confiance numérique ISACA événement à Dublin. Il est l’un des responsables du chapitre de l’ISACA Bruxelles. Il a défendu de manière agressive le droit à la vie privée et a sensibilisé les gens aux meilleures procédures de protection des données. Il développe également des podcasts pour sensibiliser aux enjeux de confidentialité des données. Au cours de notre conversation, il a soulevé des questions sur la technologie blockchain et IA, ainsi que sur ses implications en matière de confidentialité. Maintenant, dans ce blog, je vais raconter ce dont nous avons discuté.

Pouvez-vous vous présenter?

Bonjour à tous. Je m’appelle Gokhan Polat et je vis à Istanbul, en Turquie. Je suis responsable de la stratégie et du développement commercial chez Averest, une entreprise de formation technologique affiliée à l’ISACA, ISC2, PeopleCert et IAPP. Nous sommes spécialisés dans la formation et la certification en matière de gouvernance informatique et de sécurité. Je suis également formateur ISACA accrédité APMG. Mes compétences en marketing et en développement commercial me permettent de voir la valeur de diverses technologies et d’établir de nouvelles propositions de valeur pour diverses parties prenantes. C’est ma principale concentration et passion. Merci pour votre attention.

1. Qu’est-ce que la blockchain ?

La blockchain est un registre de transactions partagé/distribué auquel de nombreuses parties peuvent accéder et partager. Il utilise le cryptage et la technologie peer-to-peer pour sécuriser et enregistrer les transactions dans une chaîne d’événements immuable sans autorité centrale fiable. Le principal avantage de la blockchain est qu’elle permet des transactions commerciales sans avoir recours à un intermédiaire de confiance ni à une administration système obligatoire.

Les registres distribués sont ceux qui existent entre plusieurs participants ou emplacements. La distribution des données du grand livre entre les différents participants réduit le besoin d’une autorité centrale ou d’un intermédiaire pour traiter, valider ou authentifier les transactions. Le grand livre distribué blockchain diffère des autres types…



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *