Les défis et opportunités de la gestion des actifs sur la blockchain

0


Alors que le monde de la finance continue d’adopter la technologie des cryptomonnaies et des blockchains, les gestionnaires d’actifs sont confrontés à des défis uniques dans le déploiement du capital institutionnel sur les blockchains publiques. La convergence de la finance traditionnelle (TradFi) et de la gestion d’actifs cryptographiques devient de plus en plus évidente, avec l’essor des fonds négociés en bourse (ETF) Bitcoin et l’intérêt croissant pour la tokenisation des actifs financiers.

Les organisations autonomes décentralisées (DAO) sont à l’avant-garde de cette convergence, car elles gèrent depuis un certain temps déjà de vastes pools d’actifs en chaîne. Les DAO, régis par un code plutôt que par des contrats légaux, ont résisté à une volatilité extrême et à l’absence d’actifs sans risque, en s’appuyant sur des pièces stables indexées sur le dollar comme proxy.

La volatilité du marché de la cryptographie est une préoccupation majeure, de nombreux DAO connaissant des baisses significatives de leurs portefeuilles lors des ralentissements du marché. Ce manque de stabilité rend difficile pour les gestionnaires d’actifs de trouver des refuges fiables pour leur capital. Cependant, les DAO ont exploré des solutions alternatives, telles que les bons du Trésor tokenisés, pour atténuer les risques et créer une demande en chaîne pour des actifs du monde réel.

La liquidité est un autre obstacle auquel sont confrontés les gestionnaires d’actifs opérant sur la blockchain. Bien que les jetons se négocient 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, bon nombre d’entre eux manquent toujours de liquidités significatives, ce qui entraîne un impact potentiel sur les prix des transactions importantes. Cette contrainte limite également la diversification des trésoreries DAO, beaucoup détenant la majorité de leurs avoirs dans leur jeton natif. Pour surmonter ce problème, des protocoles dérivés et l’utilisation de jetons natifs comme garantie sont développés en tant que solutions en chaîne.

La transparence, souvent considérée comme un avantage des portefeuilles en chaîne, comporte son propre ensemble de défis. Une visibilité accrue peut entraîner des fuites d’informations, des opérations frontales et des coûts de transaction plus élevés. De plus, des problèmes de gouvernance peuvent survenir lorsque de grands détenteurs de jetons vendent leurs avoirs, signalant potentiellement un manque de confiance dans le projet.

Malgré ces défis, l’écosystème des fournisseurs de services DAO développe activement de nouveaux cadres et solutions pour répondre aux exigences de gestion des actifs sur la blockchain. Ces solutions profitent non seulement aux DAO, mais constituent également une expérience d’apprentissage précieuse pour les investisseurs institutionnels traditionnels cherchant à entrer dans l’espace crypto.

La convergence de la gestion d’actifs crypto et TradFi présente à la fois des défis et des opportunités pour les gestionnaires d’actifs. En abordant les problèmes de volatilité, de liquidité, de diversification, de transparence et de gouvernance, le secteur peut ouvrir la voie à un écosystème financier plus robuste et plus sûr sur la blockchain.

FAQ sur les défis de la gestion d’actifs à l’ère de la blockchain

1. À quels défis les gestionnaires d’actifs sont-ils confrontés lorsqu’ils déploient du capital institutionnel sur des blockchains publiques ?
Les gestionnaires d’actifs sont confrontés à des défis tels que la volatilité du marché de la cryptographie, le manque de liquidité significative pour les jetons, les problèmes de transparence et les incertitudes en matière de gouvernance.

2. Comment les organisations autonomes décentralisées (DAO) ont-elles contribué à la convergence de la finance traditionnelle et de la gestion des actifs cryptographiques ?
Les DAO ont été à l’avant-garde de la gestion de vastes pools d’actifs en chaîne. Ils sont régis par un code plutôt que par des contrats légaux et se sont appuyés sur des pièces stables comme indicateur pour minimiser la volatilité.

3. Comment les DAO atténuent-ils les risques associés aux ralentissements du marché ?
Les DAO ont exploré des solutions alternatives, telles que les bons du Trésor tokenisés, pour atténuer les risques et créer une demande en chaîne pour des actifs du monde réel.

4. Pourquoi la liquidité est-elle un obstacle pour les gestionnaires d’actifs opérant sur la blockchain ?
Bien que les jetons se négocient 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, de nombreux jetons manquent toujours de liquidité significative, ce qui entraîne un impact potentiel sur les prix pour les transactions importantes. Cela limite la diversification des trésoreries DAO.

5. Quelles sont les solutions proposées pour surmonter les contraintes de liquidité sur la blockchain ?
Des protocoles dérivés et l’utilisation de jetons natifs comme garantie sont en cours de développement en tant que solutions en chaîne pour répondre aux contraintes de liquidité.

6. Quels défis la transparence pose-t-elle aux portefeuilles en chaîne ?
Une visibilité accrue peut entraîner des fuites d’informations, des opérations frontales et des coûts de transaction plus élevés. Cela peut également entraîner des problèmes de gouvernance lorsque les grands détenteurs de jetons vendent leurs avoirs.

7. Comment l’écosystème des fournisseurs de services DAO relève-t-il les défis de gestion d’actifs sur la blockchain ?
Les fournisseurs de services DAO développent activement de nouveaux cadres et solutions pour relever des défis tels que la volatilité, la liquidité, la diversification, la transparence et la gouvernance.

8. Comment la convergence de la gestion d’actifs crypto et TradFi présente-t-elle des opportunités pour les gestionnaires d’actifs ?
En relevant les défis mentionnés ci-dessus, le secteur peut ouvrir la voie à un écosystème financier plus robuste et plus sécurisé sur la blockchain, bénéficiant à la fois aux DAO et aux investisseurs institutionnels traditionnels.

Définitions :
– TradFi : Abréviation de finance traditionnelle, faisant référence aux systèmes et institutions financiers traditionnels.
– DAO : organisations autonomes décentralisées, qui sont gérées par code et fonctionnent sur la blockchain.
– Stablecoins : Crypto-monnaies liées à un actif stable, souvent le dollar américain, pour minimiser la volatilité.

Liens connexes suggérés :
– CoinDesk
– Cointélégraphe
– Section Forbes Crypto-monnaie et Blockchain
– Décrypter



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *