Révéler l’argent sale : le flux de blanchiment d’argent des banques vers la blockchain

0


ez
Investisseur piloté par les données

Découvrez le paysage évolutif du blanchiment d’argent, des banques traditionnelles aux bourses de cryptomonnaies. Explorez les complexités, les défis réglementaires et le rôle crucial de la coopération internationale.

Des voleurs récupèrent de l'argent dans une machine à laver.
Vol de blanchiment. Image créée avec DALL-E.

Dans le monde complexe de la finance mondiale, le blanchiment d’argent a toujours été un problème caché qui touche les économies de toutes tailles. Le blanchiment d’argent consiste à dissimuler l’origine illicite des fonds pour les faire paraître légitimes. Cette pratique illégale a souvent exploité les structures complexes des systèmes bancaires traditionnels, capitalisant sur les lacunes réglementaires et les complexités inhérentes à la finance internationale.

Cependant, les progrès incessants de la technologie ont marqué le début d’une nouvelle ère pour cette activité clandestine. L’avènement des crypto-monnaies, avec leur promesse de décentralisation et d’anonymat, a réécrit les règles du blanchiment d’argent. Les crypto-monnaies ont ouvert de nouvelles voies pour obscurcir les origines des gains mal acquis, remettant en question les méthodes traditionnelles sur lesquelles les organismes de réglementation et les forces de l’ordre s’appuient depuis longtemps.

Cet article vise à approfondir le lien obscur du blanchiment d’argent, en établissant une comparaison complète entre les techniques séculaires ancrées dans le système bancaire conventionnel et les méthodes en plein essor émergeant dans la sphère des cryptomonnaies. En juxtaposant ces deux paradigmes, nous cherchons à démêler les complexités de la criminalité financière moderne, en offrant un aperçu de la façon dont cette pratique séculaire évolue en réponse à la révolution numérique.

Qu’est-ce que la criminalité financière ? La criminalité financière englobe diverses activités illégales dans lesquelles des individus ou des groupes visent à obtenir des avantages financiers ou professionnels en prenant de l’argent ou des biens qui ne leur appartiennent pas légitimement. Ces activités vont du vol individuel et de la fraude aux stratagèmes internationaux organisés. Des exemples courants de délits financiers comprennent : la fraude, le blanchiment d’argent, le financement du terrorisme, les pots-de-vin, la corruption, les délits d’initiés et la cybercriminalité.

Étapes du blanchiment d’argent traditionnel



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *